S’aimer plus…

 S’aimer plus…

On nous le répète souvent «Il faut s’aimer soi-même pour aimer quelqu’un d’autre ensuite.», mais comment s’aimer comme il le faut alors qu’on a plus tendance à se critiquer. Voici 4 façons de mieux s’aimer.

1) Être indulgente
Vous avez remarqué à quel point on est critique et sans merci par rapport à nos échecs ou nos faux pas? On ne lésine pas de commentaires négatifs envers soi-même. Et on est sans pitié. On se voudrait parfaite, mais on ne l’est pas. Ce n’est pas le but recherché, mais reste que c’est plus fort que nous : on est dure envers soi-même.

Désormais… on essaie de se demander ce qu’on dirait à une amie qui vivrait la même chose que nous et qui nous demanderait conseil. On la traiterait aussi durement? Sûrement pas. Alors on s’auto-donne des conseils et on n’hésite à se donner une petite tape dans le dos – surtout quand personne ne nous en donne – quand on accomplit quelque chose dont on est fière.


2) Se connaître vraiment

Vous êtes vraiment celle que vous voulez vraiment? Vous vous sentez en réelle harmonie avec vous-mêmes? Pas toujours… ça nous arrive, toutes! Il y a des fois qu’on réagit avec émotions à un tel point que c’est disproportionné (et tellement pas nous! ; d’autres fois on ravale des mots qu’on s’empêche de dire. Perte de contrôle de soi? Attention, c’est néfaste. On en viendra, à la longue, à se déprécier, car on ne se reconnait plus!

Désormais… On prend le temps, le matin ou le soir, de se plier à un exercice d’écriture automatique. On écrit ce qu’on ressent, ce qu’on pense et ce qu’on vit, sans retenue et sans gêne, car on ne le montrera à personne. Cet exercice, dérivé des pages du matin de Julia Cameron, auteure du livre Libérez votre créativité, permet de laisser tomber un peu les apparences et nous permet de creuser plus profondément en soi.


3) Être patiente

On vit dans un monde où tout va vite. Rien n’est jamais assez rapide pour nous et on ne cherche qu’à gagner du temps. On ne sait plus comment (et pourquoi) attendre. On veut tout, tout de suite, rien de moins! On a un but, un rêve ou un projet? Nul doute que vous sentez que vous ne l’atteignez pas assez rapidement. Ça suffit! On n’est pas si pressée!

Désormais… on note chacun des petits pas qui nous mènent vers la réalisation de notre but. Il n’y a pas que le fait de le réaliser en entier, mais aussi tous les petits gestes et nouvelles habitudes qu’on instaure dans l’optique de réussir ensuite. On écrit donc chacune de nos petites réalisations en vue de notre grand changement.

4) S’accorder des espaces de micro-temps
Notre agenda est toujours chargée et on peine souvent à tout faire dans une journée, mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’accorder un peu de temps. Prise dans un tourbillon, comblant les besoins des autres toujours avant les nôtres, on peut devenir rapidement frustrée. Comme si on n’avait pas assez de valeur pour se dorloter à notre tour. On remédie rapidement à la situation.

Désormais…
toutes les occasions sont bonnes pour s’accorder un petit moment – parfois 10 minutes suffisent! – pour se faire plaisir. On croque un morceau de chocolat noir, on sort un cahier et on dessine, on flâne plus longtemps que prévu pendant les courses en arrêtant à la librairie pour lire quelques revues, on s’achète un petit pot de crème au doux parfum, etc. Et interdiction formelle de culpabiliser ensuite. Ces pauses rien que pour soi sont essentiels pour se sentir bien dans notre peau!

Encore?
On lit le livre Aimer c’est plus que vivre de Jacques Salomé (aux éditions Tredaniel) ou on fait des exercices sympathiques Petit cahier d’exercices d’estime de soi de Rosette Poletti et Barbara Dobbs (aux éditions Jouvence).


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Bien-être Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

Un commentaire

  1. marquis cloutier
    Le 6 janvier, 2013 à 15:01 | Permalien

    c’es difficile de s’aimer soi-même lorsqu’on a subi de l’intimidation par rapport a notre physique durant toutes nos années scolaires mon apparence m’a nui beaucoup et encore aujourd’hui je suis dans la cinquantaine et je subi m’a non estime de moi j’ai perdu beaucoup de poid mais ca n’est jamais assez je vivais en couple et mon conjoint m’a quitté ce qui contribue a accentuer cet état d’âme je vis des moments difficiles mais l’amour de moi-même j’en ai un gros travail a faire.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>