Mon amoureux n’a plus de libido

 Mon amoureux na plus de libido

 

Bonjour Mme Larivière,

Je suis en relation avec un homme super gentil, généreux, charmant, amoureux et chaleureux depuis quelques mois. Notre relation va très bien mis à part les relations sexuelles. Je suis une femme qui a une bonne libido mais pas lui. Au début, disons pour les 2-3 premiers mois, ça allait très bien et par la suite, plus grand chose. Disons que depuis les 5-6 derniers mois, nous avons des rapports sexuelles une fois par 3 semaines environ et c’est toujours moi qui prend l’initiative à chaque fois. Il a une érection mais elle ne dure pas. Ça fini pratiquement par une masturbation.

Je me sens très frustrée et négligée. J’ai eu plusieurs discussions avec mon amoureux à ce sujet. Il me dit toujours la même chose. Il dit qu’il n’a pas de libido. Il dit que c’est à cause des pilules antidépresseurs qu’il prend (depuis environ 2 ans) et il me dit que c’est cela qui lui enlève sa libido. Je peux comprendre mais je reste frustré et dans l’incompréhension. Pourquoi au début de notre relation il avait une libido et par la suite non? Pourtant, il prenait ses pilules aussi avant. Je suis frustrée parce que je me dis que même s’il n’a pas d’érection, il pourrait au moins faire un effort et s’occuper quand même de me faire plaisir en pratiquant autre chose, du genre l’amour oral. Mais non! Il ne me touche jamais plus non plus à ce niveau là! Avant oui, il était capable de me faire un cunnilingus à chaque fois, mais il ne le fait plus jamais depuis longtemps. J’ai l’impression de quémander du sexe et je trouve ça difficile! Malgré lui en avoir parlé plusieurs fois, il ne me touche plus! Pourtant il me dit tous les jours qu’il m’aime et je le ressens. J’ai confiance en lui, je sais qu’il ne va pas ailleurs. Il me dit que c’est encore plus frustrant pour lui que pour moi de ne pas avoir de libido. En plus dernièrement j’ai su qu’il regardait des films pour adultes XXX. Ça m’insulte!! Je lui ai demandé s’il avait des érections en visionnant ces films et il m’a dit que non. Mais j’ai de la difficulté à le croire là-dessus. A mon avis il se masturbe en regardant ces genres de films.

Je ne sais plus quoi penser. Je me sens super frustrée. Il veut arrêter toutes ses pilules principalement à cause de ça. Il dit qu’il ne s’aime pas physiquement, car il a pris beaucoup de poids et veut se remettre en forme. Il a un rendez-vous bientôt avec son médecin pour tout arrêter. Il reste que je suis terriblement frustrée et me sens négligée depuis quelques mois. Un fossé s’est créé entre nous du au manque de sexe. On dirait que je me sens moins belle, moins attirante et que tout cela a fait baisser ma propre libido. Je me dit qu’il ne me trouve pas assez belle ni attirante et j’ai parfois l’impression que ça le dégoûte de pratiquer un cunnilingus sur moi. Tout cela m’a beaucoup atteint dans mon intégrité. Je ne sais plus quoi penser. J’ai peur que malgré le fait qu’il arrête ses pilules, qu’il soit trop tard pour nous. J’ai peur de ne plus le sentir vrai ou bien de ne plus être capable de me laisser aller.

Autre chose qui n’aide sûrement pas non plus sa cause, c’est qu’il boit de l’alcool. Il boit du vin chaque jour, un peu trop. Il dit qu’il veut aussi arrêter ça en même temps que ses pilules prochainement.

Pouvez-vous m’éclairer et m’expliquer pourquoi au début il était capable de faire l’amour malgré tout ça et par la suite non? Ses habitudes de vie n’ont pas changées depuis le début pourtant. Je me demande si au début il voulait simplement me conquérir et maintenant qu’il me sent acquis, il ne fait plus d’effort.

Merci à l’avance de votre réponse! J’apprécie aussi la confidentialité de mon message.

****

Bonjour,

Beaucoup de femmes ont tendance à se culpabiliser lorsque leur conjoint vit une baisse de libido. Elles croient, à tort, que si le désir n’y est plus, c’est parce qu’elles ne sont plus attirantes. Pourtant, les hommes aussi ont droit à leur épisodes de «sécheresse» et ce, pour une multitude de raisons.

Vous me dites que vous vous sentez négligée et frustrée, car votre amoureux ne prend plus l’initiative au lit. Je comprends qu’il peut être décevant de toujours faire les premiers pas. Je ne peux prétendre ce qui se passe dans la tête de votre conjoint, mais, bien souvent, lorsque la partenaire insiste trop sur les invitations, c’est l’effet inverse qui se produit. C’est comme si la pression était trop forte pour que le désir se manifeste. Vous mentionnez dans votre courriel qu’il lui arrive de perdre son érection pendant la relation sexuelle. Il ressent peut-être une anxiété de performance? Il est possible qu’il ait peur de ne pas avoir une érection ferme digne de votre désir et qu’il préfère espacer les relations. L’homme subit beaucoup de pression pour se sentir à la hauteur de sa partenaire…

Vous avez bien fait d’en discuter avec lui. C’est la meilleure façon de regarder ensemble ce qui ne va pas. Il émet l’hypothèse que son manque de libido est dû à la prise d’antidépresseurs. Il n’a pas tout à fait tort. Cette médication inhibe le désir et pour en savoir un peu plus, je vous suggère de lire ce que j’ai déjà écrit à ce sujet: Antidépresseurs et perte de libido.

Mis à part le stress, la fatigue, la prise de médicament et la dépression, il y a aussi la consommation excessive d’alcool qui peut nuire au désir sexuel. Prise en petite quantité, l’alcool peut être un allié, mais en consommer trop peut créer des troubles de l’érection. Il faudra sans doute réviser le nombre de verres de vin qu’il boit chaque jour.

Sachez que votre amoureux est probablement aussi contrarié que vous face à la perte de son désir sexuel. Il est donc inutile de le culpabiliser davantage. Il faut comprendre que bien souvent, cette période est temporaire. Je lui suggère fortement d’en discuter avec son médecin.

Véronique Larivière, sexologue


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Sexualité Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

15 Commentaires

  1. gaétan
    Le 29 janvier, 2013 à 07:22 | Permalien

    Je crois que si cela survient déja, au commencement d’une relation, ne vous leurez pas,
    Quest -ce que ce seras plus tart, ce posez la question, c’est y répondre ( 2 – 1 = 1 ) avec
    votre vibrateur ? Bien OUI !!!!!!!!!

  2. Jacques
    Le 29 janvier, 2013 à 08:53 | Permalien

    Quémander les rapports… chose que 99% des hommes font toutes leurs vies.

    • gaétan
      Le 30 janvier, 2013 à 09:07 | Permalien

      Jacque je ne sais pas quelle ,générationvous faite partie ,mais pour moi la
      génération d’aujourdhui Les vrais femmes qui on pris leur place, pas des fillettes
      pense et propose d’heureuse soirée de sexe et elle en retire leur parties,croyez
      moi// elle ne save peux-etre pas sur toute ce quelle veule, mais elle save ce quelle ne veule plus // par contre pour nous , faut trouver les vrai femmes
      Aujourdhui elle chasse autemps que l’homme Houais !!!!!!!

  3. Catherine Duranceau
    Le 30 janvier, 2013 à 13:28 | Permalien

    Demande d’entrevue avec Sexologue, Veronique Larivière.

    Nous produisons une émission de télévision sur la sexualité féminine à l’UQAM. Nous aimerions beaucoup avoir Veronique Larivière comme invité.

    Quel moyen est-il plus facile pour la joindre ?
    Merci beaucoup et j’Attends d’Avoir de vos nouvelles !
    Au plaisir

  4. Marcel Deslauriers
    Le 30 janvier, 2013 à 16:33 | Permalien

    Moi j’adore quand ma femme fait les premiers pas,
    Auparavant je lui disais si ça te tente alors prends la dans ta main droite, je vais te comprendre. Aujourd’hui, après 21 ans, sa libido a tombée par terre depuis un an et une fois par mois c’est le max. pôvre moi!!!!

  5. Aimé Jr Auger
    Le 1 février, 2013 à 01:54 | Permalien

    Elle n’est pas si troublée que ça… Voilà un petit secret qui devrait la ravir en un jour… Le gruau! Un bon bol de gruau le matin ramène le canadien… Ça semble une farce mais ça marche tout plein! L’avoine a ce pouvoir de super-énergiser la libido. Elle va être ravie parce que ce truc, c’est de la dynamite!

    Voilà une vraie blague: Si elle veut vraiment la grande terminale, qu’elle lui serve 2-3 Cialis et une caisse de Red Bull et on devrait célébrer son service dans les 3 jours qui suivent… ;)

  6. fée08
    Le 1 février, 2013 à 13:53 | Permalien

    Mon dieu, j’ai l’impression de lire ma propre histoire…

    Mon mari et moi avons eu une vie sexuelle très satisfaisante les premières années de notre mariage puis il a fait une dépression et a commencé à prendre des anti-dépresseurs…le tout combiné à plusieurs verres d’alcool tous les soirs…Notre vie sexuelle a commencé à se détériorer par le fait qu’il n’était jamais capable d’avoir d’éjaculation…par la suite, il ne parvenait plus à avoir d’érection, pour finir qu’il ne me touchait plus du tout..Nous pouvions passer un mois sans aucun contact. Je l’ai souvent trouvé devant son ordinateur à visionner des films pornographique et même à parler avec des inconnues afin d’essayer de raviver sa masculinité. Je ne veux pas peindre un tableau noir, mais j’ai finis par quitter cet homme et aujourd’hui, je ne regrette pas ma décision.. Bien sûr ce n’était pas uniquement l’aspect sexuel qui m’a incité à partir, il y avait bien d’autres choses qui clochait dans notre couple et j’ai quand même tenter de vivre avec ce manque sexuel pendant 6 ans. Mais l’aspect sexuel est de nos jours aussi important pour une femme que pour un homme et le manque et la frustration à ce niveau peut vraiment nuire à notre épanouissement et à notre bonheur.. c’est un pensez-y bien!

  7. Gabrielle
    Le 1 février, 2013 à 16:08 | Permalien

    Lire ci-dessus, c’est me reconnaitre dans une situation tres identique, cela me rassure de savoir que je ne suis pas seule a vivre ce genre de situation.
    Je suis en relation depuis bientot 13 ans avec mon homme que j’adore et aime de tout mon coeur, au debut notre relation a ete des plus explosive et exploratrice, nous avons fait tout ce qui nous tentait sans tabous, sans limites, ensuite nous avons trouvé le calme dans nos relations plus terre a terre et c’etait tres bien ainsi, c’est le temps de la stabilité, nos liens ce sont tissés tres fort et notre confiance est totale l’un en l’autre.
    Puis en 2004 sa maman deceda, il decida aussi d’arretter de fumer, il devint tres agressif et nerveux pour tout et pour rien, c’etait rendu a un point ou dans la maison nous n’ausions plus beaucoup aller vers lui de crainte de subir des explosions d’agressivité, lui meme au travail ne s’endurait plus avait peur de perdre le control et de sauter sur des collegues.
    Apres quelques mois on en discutat et il reconnu avoir un probleme et on allat consulter.
    Le medecin lui dit qu’il etait bipolaire, qu’il devait prendre un medicament probablement toute sa vie pour pouvoir avoir une vie harmonieuse.

    Il commenca donc, ses crises diminuerent de beaucoup, il a commencé a etre bien dans sa peau et nous aussi on etaient tres heureux d’enfin retrouver la personne qu’on aimait sans peur d’elle.

    Mais voila le hic… peut a peut nos relations diminuerent, jusqu’a devenir inexistantes…
    Nous en avons parlé maintes fois, il dit ne plus avoir de libido, s’il a une erection elle n’est pas a son gout, et cela s’en va tres rapidement, je sais qu’il souffre beaucoup de cela..
    Il a arreté ses medicaments d’un coup a plusieurs reprises, c’etait epouvantable, on a donc du prendre des decisions…

    Je suis arrivé apres bien des hauts et des bas aux constations suivantes:
    J’aime cette homme, je sais qu’il m’aime aussi, il est doux, tendre, attentionné, devoué, je sais que je peux compter sur lui en tout temps, il me demontre quotidiennement son affection et son amour, la seule chose… c’est plus de relations sexuelles depuis presque 2 ans..
    Nous avons debut 50taine, c’est sur que certains jours je manges mes bas…
    Je sais qu’il en souffre beaucoup psychologiquement, il m’a meme deja dit, qu’il comprendrait tout a fait que je prenne un amant…

    J’en suis donc arrivé a me dire, soit je le veux actif sexuellement il arrette ses medicaments, et la je ne l’endure pas agressif on se separe….
    Soit je l’aime tel qu’il est je suis heureuse avec, mais je me prive de sexe, c’est quoi la solution…

    Je me dis la solution est devenue simple pour moi, je ne me priverai pas de cet homme juste a cause qu’il ne me fait plus l’amour, mais que je sais qu’on s’aime…
    La depression est une maladie, si j’avais la meme chose me lacherait’il? je ne le pense pas…
    Donc j’ai appris a vivre ainsi, si j’ai besoin de sexe, et bien je me satisfait d’autres facons qui me font du bien, me calme, ne font de mal a personne, et je lui reste aimante et devoué…

    J’ai trouvé mon equilibre dans un couple qui partage tout, sauf des relations sexuelles, ce que je veux puisque je l’aime c’est qu’il soit heureux et je sais que j’y arrive, je ne lui demande pour ainsi dire plus de faire l’amour, parfois en douceur je lui demande simplement s’il a des envies…. et je lui dit que je suis la, s’il y pense qu’il m’en parle…

    Quand a moi… et bien c’est ok… j’y pense moins, c’est un peu comme n’importe quoi, moins on le fait moins on y pense, puis quand ca me prend trop fort, j’y vois au mieux pour moi, je ne vous dirai pas quoi faire dans ce genre de situation…

    Je dirai simplement dans la vie on a des choix a faire, parfois tres dificiles, mais avant tout il faut se poser les bonnes questions, ensuite trouver notre equilibre…

    Il y a un tas de gadgets disponibles de nos jours, puis il y a aussi des hommes et des femmes qui sont bien a l’aise avec des relations occasionnelles juste pour la satisfaction physique, il ne faut pas se culpabiliser non plus a y avoir recours, en autant qu’ensuite on est bien dans notre couple qu’on soit heureux, c’est ca pour moi l’equilibre et l’amour.

    Je ne sais pas si cela pourra aider du monde de me lire, je voulais juste partager avec vous mon vecu et comment j’y fais face.

    Je veux aussi juste vous dire, avant de juger l’autre, meme si on est en manque c’est facile de le condanmer, de le culpabiliser, que ce soit femme ou homme, on a ou on aura tous des moments dans notre vie de baisser de libido, ou de perte totale de libido, en fait cela revient a etre malade, est ce qu’on quitte la personne qu’on aime parce qu’elle est malade???

    La vie n’est pas toujours rose, il faut apprendre a faire avec ce qui se presente, baisser les bras et le mode facile, passer a une relation suivante ne veux pas dire qu’on n’aura pas le meme probleme a affronter de nouveau, alors s’il n’y a pas de problemes majeures dans le couple autre que l’absence ou la baisse de libido, il faut chercher des solutions vouloir se battre et garder celui ou celle qu’on aime sans le rendre malheureux au point qu’il veut ensuite arretter sa medication et avoir une vie infernale par notre egoisme a le vouloir actif sexuellement.

    Je ne sais pas si vous me comprendrez, mais voila ca c’est moi et ma vie.

    Merci de me lire et bonne journee

  8. Richard
    Le 1 février, 2013 à 19:22 | Permalien

    OK, je ne vais pas être délicat mais ALLO! Alcool et dépresseur, il me semble que c’est évident que ca ne va pas ensemble. Il y a des choses logiques dans la vie et c’est simple. Il est dépressif et prend de médicaments, j’ai pas de problème avec ca mais me semble que s’il mélange l’alcool en plus, c’est un signe de sauve toi et trouve quelqu’un d’autre…..Tu peux pas aider quelqu’un qui ne veut pas s’aider!

  9. LouLou
    Le 10 février, 2013 à 07:20 | Permalien

    Mon dieu, qu’est-que j’enttend … oubliez-ça, …. les médicaments, le vin, le ceci et le cela… VOTRE conjoint(e) ne vous aime plus et ne vous désire plus, et a besoin de nouveauté. Il (elle) va ailleurs pour se satisfaire, point à la ligne!

    Je parle en connaissance de cause, ca ne changera pas tent et aussi longtemps que vous ne changerez pas de conjoint(e). Sinon, bonne chance pour la suite !

    • Pascal
      Le 23 novembre, 2013 à 17:38 | Permalien

      Désolé de te décevoir Loulou mais tu es bien peu expérimenté.

      Soit tu prends ton cas pour une généralité, et donc ce que tu écris ici est en fait ce qui t’arrive à toi. alors ne crois pas que ca s’applique à tout le monde.

      soit simplement tu n’y connais pas grand chose et tu aurais mieux fais de ne pas répondre.

  10. Nicole Lafleur
    Le 15 avril, 2013 à 20:08 | Permalien

    Je veux te dire que j’ai vécu cette situation pendant deux ans.. Jamais je n’ai lu un récit qui ressemblait autant au mien.. Pendant ces deux années, j’ai vécu comme toi une perte d’intégrité de moi-même et de grandes frustrations… Je peux te dire que dans notre situation ce qui a fait toute la différence c’est notre remise en forme. Nous avons commencé à marcher et à marcher et à marcher… Et tout bonnement le désir de mon mari est revenu… Pas comme un fou au début.. Mais sache que chaque petite caresse avait son importance et était tellement vécue dans le moment présent. J’apprécie maintenant tous les petits gestes que je reçois et je vois cela comme un cadeau! Nos moments intimes ont pris une toute autre tournure.. Pleine de sensibilité et de tendresse… Je suis contente d’avoir persévérer même si j’ai longtemps pensé que le désir ne reviendrait pas mais ce ne fut pas le cas.. BOnne chance.

  11. Le 28 juin, 2013 à 13:10 | Permalien

    Beaucoup de femmes ne comprennent pas pourquoi leur mari n’a pas, ou n’a plus de libido. Et elles se demandent donc si leur mari les aime encore?

    Comme le dit le dicton il n’y a pas de femmes frigides il n’y a que des hommes maladroits et je me permettrai de rajouter tout comme il n’y a pas d’hommes insensibles il n’a que des femmes qui ne savent pas communiquer efficacement.

    J’ai écrit récemment un article sur le sujet.

  12. Pascal
    Le 23 novembre, 2013 à 17:32 | Permalien

    Amusant et dommage ces rôles qui se renversent.
    J’ai eu longtemps l’impression de devoir « mendier » des relations avec ma femme.
    et je ne suis pas un mendiant, cela me dégrade si elle ne veut pas de moi, ou « accepte » plus ou moins sans plaisir. Je ne me sens pas aimé si elle ne me désire pas.
    Au bout d’un an, finalement je ne suis plus intérressé du tout.
    Et là madame crie au scandale « tu ne me désires plus ! »

    Faut-il en rire ou en pleurer ?
    Il est temps qu’elle se réveille, elle qui disait « je n’ai pas envie » se retrouve à me dire « tu n’as pas envie de moi, je me sens humiliée ». Très bien, c’est ma faute maintenant.

    Je croyais souvent les femmes plus intelligentes que les hommes, mais je suis en train de changer d’avis; Celles qui parlent sans cesse de sentiments, devraient surtout dire « leur » sentiment, car je les sens bien souvent difficilement capable de comprendre les autres, sauf à croire qu’ils sont comme elles.
    Le jour où je rencontre une femme qui a de la libido je l’épouse !

  13. Hervé
    Le 4 janvier, 2014 à 08:41 | Permalien

    Hello,

    Un petit témoignage pour mon échec personnel…
    Je suis resté 8 ans avec ma copine, je l’aimais bcp, elle aussi, en tout cas elle me le disait souvent. Sexuellement, ça a toujours été une catastrophe. Elle n’a jamais été tendre et n’aimait pas les câlins, le sexe oui mais vraiment très rarement ( pas plus d’une fois par mois !!), et impossible de prendre du plaisir avec elle, quand elle avait eu ce qu’elle voulait, elle partait et je finissais seul :’(
    C’est en la connaissant que j’ai commencé la masturbation pour compenser. Les pornos également comme « support ». C’est devenu une vrai drogue et une vrai frustration. On a fini par se séparer, je n’avais même plus envie d’elle à la fin, mais je pensais que c’était uniquement vis-à-vis d’elle. Et là, extrême mauvaise surprise : impossible de bander avec une autre femme !! Porno + masturbation = destruction totale de la vie sexuelle. En plus de ça, je pense qu’à force de mauvaise relation, j’ai fini par intégrer que les femmes ne me donneront jamais de plaisir. Morale de l’histoire, si ça colle pas sexuellement -> à fuir sans chercher de compensatoire.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>